Perturbateurs endocriniens, carcinogènes, substances toxiques…

Perturbateurs endocriniens, carcinogènes, substances toxiques… Sachez les reconnaître sur les étiquettes de vos cosmétiques!

Les consommateurs attachent de plus en plus d’importance au contenu de leurs produits de beauté, et pour cause : les ingrédients de nos crèmes, fonds de teint et autres sérums sont absorbés par notre organisme et peuvent perturber le fonctionnement de notre système hormonal, causer des maladies et avoir des effets nocifs sur la faune et la flore.

Du shampooing au rouge à lèvres en passant par le désodorisant et la crème solaire, les femmes utilisent en moyenne neuf produits cosmétiques par jour, et chacun de ces produits peut contenir plus d’une centaine d’ingrédients. Pour vous éclairer, voici quelques-uns des additifs et agents de conservation qui ont fait l’objet de restrictions ou de recommandations.

BHA (butyl hydroxyanisole) et BHT (butyl hydroxytoluène) : Agents de conservation présents dans les rouges à lèvres, les lotions, et les produits hydratants.

PEG (polyéthylène glycol) : Substance qui favorise la pénétration des cosmétiques. PEG-6, PEG-8, PEG-40, PEG-100, PEG-150, etc., sont tous à proscrire.

Petrolatum : Sous-produit de l’industrie pétrolière que l’on retrouve dans les crèmes hydratantes, les baumes à lèvres et le rouge à lèvres, entre autres.

Libérateur de formaldéhyde : Agent de conservation qui porte aussi les noms DMDM hydantoïne, imidazolidinylurée, hexaméthylénamine et quarternium-15.

Cyclométhicone et siloxanes : Émollients, assouplissants et agents lissants utilisés dans les produits hydratants, le maquillage et les produits capillaires.

Para-phénylènediamine (goudron) : Sous-produit de l’industrie pétrolière, il est souvent utilisé dans les teintures et les rouges à lèvres.

DEA (diéthanolamine), MEA (monoéthanolamide) et TEA (triéthanolamine) : Émulsifiants et agents moussants, ils entrent dans la composition des shampooings, des nettoyants pour le corps et du maquillage.

Phtalate : Ingrédient plastifiant des vernis à ongles, parfums, produits hydratants, etc.

Triclosan : Agent de conservation et antibactérien, on le retrouve entre autres dans le savon et le désodorisant / l’antisudorifique.

 

Durs à prononcer, mais pas nocifs pour autant

On a tous déjà entendu dire que si on ne peut pas prononcer un mot, la substance qu’il désigne ne devrait pas se retrouver dans nos cosmétiques, mais c’est faux. Le nom de certains ingrédients botaniques ou chimiques peut faire peur même s’ils sont naturels et parfaitement sûrs. C’est le cas des ingrédients suivant :

Laurylsulfate de sodium : Ingrédient moussant par excellence, cet additif dérivé de l’huile de coco peut être irritant pour certains, mais il est naturel, biodégradable et sans danger.

Triglycéride caprylique : Émollient et hydratant, cet ingrédient issu de la noix de coco sert de base à plusieurs cosmétiques.

Éthylhexylglycérine : Hydratant et désodorisant dérivé de la glycérine (végétale).

Glucono lactone : Substance naturelle qui accélère l’élimination des cellules mortes.

 

Et qu’en est-il des fameux parabènes?

Agents de conservation de prédilection, les parabènes ont fait l’objet d’un réel débat quand une étude de 2004 a révélé qu’ils pourraient être liés au cancer du sein, mais aucune autre étude n’a permis de confirmer une telle relation. Depuis, les parabènes ont été réhabilités puisque selon les experts, ce sont encore les agents de conservation les plus sûrs et efficaces. Pourvu que leur concentration ne dépasse pas les valeurs permises (0,01 à 0,3 %)…

Besoin d’aide? Demandez à votre esthéticienne Dermalounge! Elle saura répondre à vos questions et trouver des produits qui répondent à vos besoins (et vos valeurs!) parmi nos gammes naturelles et 100 % conformes aux recommandations de Santé Canada.

 

Author Info

Dermalounge

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *