Taches de vieillesse : comment prévenir et guérir

Taches de vieillesse, taches de soleil, taches brunes… peu importe le nom qu’on leur donne, elles sont indésirables. La bonne nouvelle est que leur apparition peut être prévenue, et s’il est trop tard pour prévenir, il est aussi possible de guérir. Voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les taches pigmentaires et que vous n’avez jamais osé (ou pensé) demander.

 

Première étape : prévenir

Avec l’âge, la peau perd sa capacité de se régénérer correctement, et les années d’assauts par le soleil, le tabac et la pollution, entre autres, agissent sur son potentiel de défense naturel contre les rayons ultraviolets. Bref, les coups de soleil pris il y a 20, 30 ou 40 ans de même que la frénésie du salon de bronzage, qu’on fréquentait autrefois sans se soucier du lendemain, finissent par nous rattraper.

 

Techniquement, l’apparition des taches brunes est le résultat du dérèglement de la cellule pigmentaire de la peau, le mélanocyte, qui produit une quantité excessive de mélanine, cette substance qui est à l’origine de la couleur de la peau. Et qui dit trop de mélanine dit tache! Pour prévenir l’apparition de ces taches inesthétiques, il convient donc de fuir comme la peste les cabines de bronzage, de consommer le soleil naturel avec modération et de se protéger en tout temps à l’aide d’une crème solaire adéquate.

 

Deuxième étape : constater les dégâts

Même si les taches brunes ne sont généralement pas dangereuses, il faut tout de même faire preuve de vigilance, car un mélanome, ou cancer de la peau, peut passer pour une tache de vieillesse aux yeux d’une personne non avertie. Seul un dermatologue peut distinguer les taches suspectes des taches bénignes. Donc, une fois la nature de ladite tache élucidée, on peut passer à l’action.

 

Troisième étape : traiter

En gros, il existe deux moyens d’atténuer ou d’éliminer les taches brunes : les cosmétiques anti-taches et la dépigmentation par laser ou lumière pulsée (IPL). De nos jours, on trouve de nombreuses crèmes et sérums anti-taches. Composés d’actifs exfoliants et dépigmentants plus ou moins concentrés, ces produits sont efficaces pour traiter les taches claires en atténuant l’intensité de la pigmentation. Formules à base de dépigmentants, acide rétinoïque dérivé de la vitamine A, antioxydants, acides de fruits, acide glycolique et acide a-hydroxy… les solutions sont nombreuses, et le choix peux être étourdissant. Consultez votre esthéticienne chez Dermalounge pour trouver le produit qui vous convient.

 

L’IPL (de l’anglais « intense pulsed light ») est la solution la mieux adaptée aux taches plus foncées puisque le faisceau de photons libérés sur la peau détruit les mélanocytes et la mélanine. Rapide, ciblé, efficace et sans danger, l’IPL donne des résultats franchement impressionnants. Combien de traitements faut-il? Cela dépend, mais il suffit généralement de trois séances pour venir à bout du problème. Parfois moins. Quelles zones peut-on traiter? Le visage, le cou, la poitrine, les bras et les mains, sièges privilégiés des taches disgracieuses. Encore une fois, il convient de consulter une esthéticienne spécialisée pour avoir l’heure juste.

 

La vie est trop courte pour endurer les taches brunes!

No Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *